Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 09:25

roseRésumé :
Paris, sous le Second Empire. Les ambitieux travaux d'Haussmann détruisent des quartiers entiers, générant des milliers d'expropriations douloureuses. Loin du tumulte, Rose Bazelet mène une vie paisible, au rythme de sa lecture du Petit Journal et de ses promenades au Luxembourg. Jusqu'au jour où elle reçoit la fatidique lettre du préfet : sa maison, située sur le tracé du boulevard Saint-Germain, doit être démolie.
Liée par une promesse faite à son mari, elle ne eput se résoudre à partir. Contre le baron, contre l'empereur, Rose va se battre pour sauver la demeure familiale qui renferme un secret jalousement gardé...

 

Rose, une femme d'une soixante d'années, a perdu son mari Armand il y a quelques temps. Elle lui a promis de garder leur maison, qu'il aimait tant. Alors quand commencent les travaux d'Haussmann afin de changer le visage de Paris, de moderniser la capitale, Rose reçoit une lettre du préfet. Sa maison est sur le tracé du futur grand boulevard. Rose est donc condamnée à quitter sa maison. Elle ne peut s'y résoudre et luttera jusqu'au bout afin de tenir sa promesse envers son défunt mari, qu'elle aime tant.

 

Ce roman m'a charmée, par son histoire, par l'écriture toute en finesse. J'ai suivi avec intêret la vie de Rose, même si je dois avouer que les premières pages ne m'ont pas passionnée.

 

Ce roman se déroule sous forme d'une longue lettre écrite par Rose, adréssée à son mari. Elle y raconte son combat pour garder sa maison, ses souvenirs, la vie de son quartier. Elle a aussi un secret à livrer, pour se délivrer.

 

J'ai aimé la forme du roman. Le fait que ce soit Rose qui écrit à son mari m'a touché. J'ai ressenti les sentiments de Rose, sa tristesse, sa peur de ne pas tenir sa promesse. J'ai apprécié le personnage de Rose, je m'y suis attachée. Tatiana de Rosnay a donné une vrai dimension à son personnage.
On croise également d'autres personnages dans ce roman, plus ou moins sympathiques. 

L'écriture est touchante également, d'époque. Moi qui aime tellement Paris, j'ai adoré découvrir le Paris d'avant. On y apprend beaucoup de choses sur un pan de l'histoire de Paris.

 

L'épilogue m'a surprise, mais en même temps je m'y attendais. J'espérais seulement que cela ne se finisse pas ainsi.. C'est tellement triste...

 

En conclusion, j'ai été touchée par ce roman. C'est une très belle preuve d'amour, mais en même temps tellement triste. Un très beau roman de Tatiana de Rosnay, servie par une écriture douce et ancienne, mais pas le meilleur je pense. 

 

Le Livre de Poche, 251 pages, 6.90 euros 

 


Repost 0
Published by mimigogotte-et-les-livres - dans Littérature étrangère
commenter cet article
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 19:35

la-douleur-de-l-absence.jpgRésumé :

Quand Tessa entre dans le cabinet de Celia, thérapeute, elle espère trouver des réponses aux questions qui la hantent depuis l'accident ayant coûté la vie à sa petite fille de quatre ans : qui peut bien être ce chauffard qui roulait si vite devant l'école maternelle ? Comment a-t-il pu s'enfuir alors qu'Abby gisait sur la route ? Pourquoi la police a-t-elle laissé tomber l'enquête ? Et, surtout, comment continuer à vivre sans Abby ?

Au fur et à mesure des séances, un lien de confiance, et même d'affection, se crée entre les deux femmes. Car Celia est la mieux placée pour comprendre Tessa : elle-même a perdu une petite fille, emportée par la maladie.

Mais ce que toutes deux ignorent, c'est qu'elles ont plus en commun qu'un impossible deuil. Poursuivant sa quête d'apaisement, Tessa va mettre au jour une terrible vérité qui fera tomber toutes leurs certitudes...

 

Tessa a perdu sa fille dans un accident. Un chauffard l'a renversé puis laissé pour morte sur la route. Tessa et son mari ont sombré dans un chagrin immense. L'enquête lancée sur la mort d'Abby piétine, les personnes chargées de cette affaire ne semblent pas motivées à découvrir le responsable.

Pour essayer de réapprendre à vivre, Tessa consulte régulièrement Celia, une psychothérapeute. Peu à peu, elles nouent une relation et deviennent amies. Seulement, elles sont liées par un terrible évènement...

 

C'est la couverture qui m'a attirée vers ce roman dans les étalages de ma librairie habituelle. Le résumé promettait une histoire pleine d'émotion, aux personnages attachants et à l'intrigue intéressante et bouleversante.

 

Tout est là. De par le sujet abordé, à savoir la perte d'un enfant brutalement, l'émotion est très présente. Même si ma gorge s'est serrée plusieurs fois pendant ma lecture, le roman se laisse toutefois lire sans problème.

Tessa est un personnage attachant. Forcément on partage sa douleur, on compatit, on a envie comme elle de découvrir ce qu'il s'est passé. C'est une femme forte, tout comme Celia, qui devra affronter une terrible vérité.

 

Le roman est raconté sous la forme d'un journal intime. A tour de rôle, on lit celui de Tessa et de Celia. J'ai aimé ce mode de narration. Il permet de connaître les sentiments, les pensées des personnages, rendant leur personnalité, leur psychologie plus complète.

L'écriture est simple. Le sujet est abordé sans pathos ni larmoiement.

Je ne me suis pas doutée une seule seconde de la fin, bien que plusieurs indices auraient pu me mettre sur la piste.

 

En conclusion, un très beau roman, à savourer pour le sujet abordé, les personnages... Je vous le recommande vivement !

 

Le Livre de Poche, 403 pages, 7.10 euros

 

Repost 0
Published by mimigogotte-et-les-livres - dans Littérature étrangère
commenter cet article
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 11:27

Cela fait déjà quelques mois que je ne suis plus venue poster sur mon blog. Le temps passe à une vitesse affolante, le blog me manque...

J'ai des billets en préparation, plusieurs lectures à venir durant l'été, donc mon blog reprendra bientot vie !

Je remercie les visiteurs qui continuent à venir malgré le fait que la mise à jour n'est plus faite.

Je vous dis à bientôt et espère vous revoir nombreux ! 

Repost 0
Published by mimigogotte-et-les-livres
commenter cet article
25 décembre 2012 2 25 /12 /décembre /2012 18:20

joyeuses-fetes-livre-ouvert.png

source : librairieneverland.blogspot.fr

 

Je vous souhaite à toutes et à tous de très belles fêtes de fin d'année !

Je n'ai pas été beaucoup présente ici depuis quelques mois, j'espère que cela s'arrangera en cette nouvelle année qui arrive à grand pas.

Je vous remercie de me lire, de me suivre...

A très vite, je l'espère !!

Repost 0
Published by mimigogotte-et-les-livres
commenter cet article
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 21:28

un-hiver-avec-baudelaire.jpgRésumé :
Sa femme l'a mis dehors, son CDD n'est pas prolongé. Philippe est happé dans une spirale infernale et passe de l'autre côté de la barrière sociale : SDF, confronté à la dure loi de la rue, faite de solitude, de honte et de violence. Jusqu'au jour où il rencontre Baudelaire. Grâce à cet inérrable compagnon d'infortune, et avec l'aide d'un vendeur de kebab, d'une riche veuve et d'une dame pipi, il réussit à remonter la pente. Et à retourner à une vie normale.

 

 

C'est la couverture qui m'a attirée vers ce livre dans les rayons de la librairie. Je la trouve superbe ! Puis j'ai lu la quatrième de couverture et je l'ai trouvé très prometteuse.

Je n'ai pas du tout été déçue par ce livre, bien au contraire !

 

L'histoire est simple mais en même temps tellement triste. Philippe a divorcé, son ex-femme l'a viré de leur maison familiale et lui empêche de voir sa fille. Parce qu'il n'a pas atteint ses objectifs professionnels, son CDD n'est pas renouvelé. Il se retrouve vite dans une situation compliquée, sans argent, sans logement. Il devient SDF et survit comme il le peut pendant la période hivernale. Un jour, il va faire une belle rencontre : Baudelaire va lui redonner espoir et l'aider à remonter la pente avec l'aide de personnes fort sympathiques. Car à plusieurs, on est plus fort.

 

J'ai beaucoup aimé ce roman. L'écriture est belle, simple, poétique. Les chapitres sont très courts. Cela donne un certain rythme au roman et les pages se tournent très vite.

 

Le thème est extrêmement bien traité, sans apitoiement, ni pitié. On sent que l'auteur s'est bien renseigné avant d'écrire, notamment sur les structures d'accueil, comment cela fonctionne...
Le roman est criant de réalisme. On voit à quel point tout peut vite basculer. Tout le monde peut se retrouver dans une situation compliquée et désespérée comme Philippe du jour au lendemain...

 

En conclusion, une histoire émouvante de la descente aux enfers d'un homme et de sa reconstruction. Un très beau roman plein d'espoir, de poésie et qui fait réfléchir. Je vous le conseille !

 

Le Livre de Poche, 275 pages, 6.60 euros

Repost 0
Published by mimigogotte-et-les-livres - dans Littérature francaise
commenter cet article
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 11:24

comme-ton-ombre.jpgRésumé :
2003. Cathy, jeune femme extravertie, ne pense qu'à sortir et collectionner les amants. Lorsqu'elle rencontre le séduisant Lee, elle est convaincue d'avoir trouvé l'homme parfait . il est beau, intelligent, attentionné... Pourtant, Cathy ne parvient pas à être parfaitement sereine avec lui. Et lorsqu'elle parle de ses doutes à ses amies, toutes sous le charme, elle ne trouve aucun réconfort.

2007. Cathy a 28 ans mais en paraît 40. Paranoïaque, elle souffre de troubles obsessionnels compulsifs et refuse toute relation sociale, ne sortant plus que pour travailler. Toutefois, l'arrivée d'un nouveau voisin, avec qui elle lie connaissance, va l'amener à affronter ses angoisses. C'est alors que l'ombre de Lee réapparaît dans sa vie...

 

 

Je ne ferais pas de résumé personnel puisque tout est dit dans la quatrième de couverture et je ne veux pas risquer de révéler trop d'éléments, ce qui gâcherait le suspens si vous lisez ce livre.

 

Après une petite période de creux en lecture, j'avais envie d'un thriller. Celui-ci étant au dessus de ma gigantesque PAL, je n'ai pas hésité une seule seconde à le lire. Et bien m'en a pris ! Je l'ai littéralement dévoré.

 

Le thème abordé est celui des violences conjugales et du harcèlement et la difficulté à s'en sortir. Il est parfaitement abordé et exploité, sans clichés.

D'autres thèmes parcourent ce roman tel que l'amour, l'amitié, la trahison...

 

Cathy est la narratrice et donc le personnage principal.Je me suis beaucoup attachée à elle. Après avoir subi des violences importantes et répétées, elle est devenue paranoïaque, a des TOC. Elle va rencontrer Stuart, qui va l'aider à remonter la pente, même si cela ne sera pas toujours facile.

 

Le système de narration est astucieux. Les chapitres présent / passé s'alternent, créant du suspens. Si bien que les pages se sont tournées toutes seules.

Nous suivons donc Cathy aujourd'hui, paranoïaque, angoissée, pas très stable psychologiquement et elle-même quatre ans avant lorsqu'elle était souriante, pleine de vie, dynamique.

Que s'est-il passé pour que Cathy en arrive là ? Le coupable se nomme Lee Brightman, un jeune homme beau, parfait. Son petit ami de l'époque.

 

L'écriture est simple mais rythmée. on peut difficilement s'arrêter de dévorer ce thriller.

L'histoire est très crédible. Je n'ai pas douté un seul instant que cela puisse se passer en réalité.

 

En conclusion, un excellent thriller psychologique. la tension monte, les pages se tournent très vite. Un roman que je n'ai pu lâcher qu'une fois la dernière page tournée. Je vous le recommande !

 

Le Livre de Poche, 474 pages, 7.60 euros

 

Ce roman fait partie du défi La Plume au Féminin

 

La Plume au f minin2

Repost 0
Published by mimigogotte-et-les-livres - dans Littérature étrangère
commenter cet article
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 14:37

Le temps du bilan est venu pour ce challenge ! Je m'étais inscrite dans la catégorie "A su garder son coeur de mioche", c'est-à-dire qu'il fallait lire au moins 16 ouvrages de jeunesse et/ou Young Adult.

 

Voici les livres que j'ai lu et qui comptent pour ce challenge :

-Depuis ta mort de Frank Andriat

-Une bouteille dans la mer de Gaza de Valérie Zenatti

-L'accident d'Agnès Aziza

-Hunger Games T1 de Suzanne Collins

-Non stop de Frédéric Mars

-Hunger Games T2 de Suzanne Collins

-Je veux vivre de Jenny Downham

-Les écriveurs T1 : La cité lumineuse de Frédéric Mars

-La déclaration T1 : L'histoire d'Anna de Gemma Malley

-Uglies T1 de Scott Westerfeld

-A comme Association T1 : La pâle lumière des ténèbres d'Erik L'Homme

-Oh Boy de Marie-Aude Murail

-Delirium T1 de Lauren Oliver

-Lettre à mon ravisseur de Lucy Christopher

-A comme Association T2 : Les limites obscures de la magie de Pierre Bottero

 

Soit un total de 15 livres. Il m'en manque 1 pour réussir ce challenge ! Pourtant les idées de lecture pour ce challenge ne manquent pas dans ma PAL ! Je n'ai pas totalement échoué !

 

Je remercie les organisatrices de ce challenge.

Repost 0
Published by mimigogotte-et-les-livres - dans Challenge Jeunesse-Young Adult
commenter cet article
5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 21:02

Ce blog est au ralenti depuis quelques temps déjà. En effet, les vacances sont arrivées et avec elles le boulot d'été. Mes journées sont bien occupées et je dois dire que je n'ai plus trop le temps de lire et de chroniquer.

J'ai donc décidé de le mettre en pause pour mieux revenir à la rentrée !

 

Je vous souhaite un bel été à tous et vous dit à bientôt !

Repost 0
Published by mimigogotte-et-les-livres
commenter cet article
19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 21:28

je-reviendrai-avec-la-pluie-ichikawa-takuji-ichikawa-978208.gifRésumé :
Depuis la mort de sa femme Mio, Takumi vit seul avec son fils Yûji, âgé de six ans. Il gère le quotidien et l'éducation de son fils du mieux qu'il peut. Une seule chose le fait tenir, la promesse faite par Mio qu'elle reviendrait avec la pluie. Le premier jour de la saison humide, cette promesse se réalise. Durant six semaines, le temps se suspend pour Mio et Takumi.

 

Avant de mourir, Mio a promis à son mari Takumi de revenir avec la pluie voir comment ils se débrouille pour élever leur fils. Takumi, un homme rempli de TOC et angoissé maladif s'occupe alors du mieux qu'il peut de Yûji, âgé de 6 ans. Mais ce n'est pas facile tous les jours. La mort de Mio a plongé dans le désespoir ces deux hommes.
Takumi entreprend également d'écrire un roman sur leur histoire, à Mio et lui. Afin de ne jamais oublier tous ces souvenirs.
Un jour alors qu'ils se promènent dans la fôret une journée pluvieuse de juin, Mio apparaît. Elle semble avoir tout oublié, être devenue amnésique...
Takumi lui raconte alors leur passé, ses souvenirs.

 

L'écriture est simple, poétique, comme souvent dans les romans japonais. Les souvenirs de Takumi avec Mio s'entremêlent au présent, nous embarquant dans un voyage où espoir et tristesse se côtoient.
J'ai été absorbée par ce roman, lors de ma lecture le temps s'est arrêté autour de moi. J'ai savouré chaque mot, chaque phrase.

 

Takumi est un homme malheureux, perdu de n'avoir plus sa femme à ses côtés. c'est un personnage qui m'a touché par sa sensibilité.
Son fils Yûji est un garçon plein de qualités, attachant. Il souffre également de vivre sans sa mère.
Ces deux personnages essayent de maintenir leurs têtes hors de l'eau, quoiqu'il arrive.
Quand j'ai appris pourquoi Mio était décédé, j'ai eu de la peine pour ces deux hommes. Surement qu'ils porteront la culpabilité de cette mort longtemps, alors que finalement ils n'y sont pour rien.
Mio reviens pour mettre les choses au clair, pour faire repartir du bon pied Takumi et leur fils en apaisant leur douleur, en leur permettant de revivre comme avant.

 

Un petit mot sur la fin du roman. Je ne m'attendais pas à une telle fin. J'ai été surprise mais en aucun cas déçue. Je ne vous en dirais pas plus pour en garder toute la surprise et le charme.

 

Ce roman fait réfléchir sur le temps qui passe, la mémoire, l'amour. Il délivre aussi un énorme message d'espoir, au-delà de la tristresse et des frontières de la mort.

 

En conclusion, un excellent roman japonais tout en poésie, touchant avec une pointe de fantastique. Un coup de coeur pour moi. Je vous le recommande !

 

 

Flammarion, 319 pages, 19.5 euros

Repost 0
Published by mimigogotte-et-les-livres - dans Littérature étrangère
commenter cet article
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 22:15

soiree-sushi.gifRésumé :
Sushi (n.m) : spécialité japonaise à base de poisson presque vivant roulé dans du riz froid, peu calorique (en tout cas moins qu'une pizza), apprécié des femmes souhaitant se donner bonne conscience.
Dédaigné des adolescents qui lui préfèrent le hamburger (plus facile à mâcher), et des hommes qui lui préfèrent n'importe quoi recouvert de fromage; le sushi est un plat raffiné qui prend toute sa saveur avec de la sauce solo... heu... soja.
Traditionnellement, on définit par "soirée sushi" la réunion de trois copines fraîchement célibataires, qui ont autant d'angoisses à propos de leurs ados et de potins sur leur ex à partager qu'il y a de graines de sésame sur un california maki.
Et en plus, tout cela ne fait pas grossir.
(On l'a dit, ou pas ?)

 

 

J'ai acheté ce roman au Salon du livre de poche de Saint-Maur fin juin et j'ai eu la chance de le faire dédicacer par son auteur. On a eu l'occasion de discuter un peu et Agnès Abecassis est une femme très sympathique, souriante, abordable.

 

Rebecca, Hortense, Séraphine et Rubis, les héroïnes de ce roman, se réunissent pour une soirée. Au programme : potins, souvenirs, et bien plus encore... Une soirée qui ne s'annonce pas de tout repos !

 

Ce roman a été très rapide à lire. Il faut dire qu'il fait à peine 200 pages et que le genre chick-lit ne demande aucune réflexion ni attention particulière. Je crains cependant d'oublier ce livre aussi vite que je l'ai lu. Mais je n'attendais rien de particulier de ce roman, si ce n'est un moment de détente. Et c'est absolument ce qu'il s'est passé. je ne suis donc absolument pas déçue !
L'écriture est simple, les jeux de mots font sourire. L'humour est présent sans jamais être lourd.

 

Je trouve que ce roman est différent de la chick-lit que j'ai eu l'habitude de lire (type Sophie Kinsella). En effet, rien que dans la construction du roman, on trouve des flash-backs. Ensuite, les personnages ne sont pas totalement niais et sont très crédibles.

 

Malgré le fait que ce soit une lecture légère, ce roman nous fait réfléchir tout de même sur l'amour, les relations parent/enfant, le temps qui passe.

 

En conclusion, un roman court, rafraîchissant, parfait pour l'été ! Une soirée sushi comme celle-ci, je veux bien y participer !

 

Le Livre de Poche, 180 pages, 6 euros

 

 

Ce livre a été lu dans le cadre d'une Lecture Commune organisée sur Livraddict par Elora. Je suis en retard et m'en excuse !
Voici les participants : Aidoku ;

 

Ce roman fait partie du défi La Plume au Féminin.

 

La Plume au f minin2

Repost 0
Published by mimigogotte-et-les-livres - dans Littérature francaise
commenter cet article

Présentation

  • : mimigogotte et les livres
  • mimigogotte et les livres
  • : Quelques mots sur les livres lus, aimés ou pas, finis ou abandonnés... Retrouvez-moi aussi sur instagram : mimigogotte
  • Contact

En ce moment, je lis ...

Recherche

Les Challenges

 

 

 

challenge-blackmoon

illimité
2 livres lus

 

 

challenge100livrespreferes

illimité
2/100 titres lus    

Archives