Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 18:23

le-voisinRésumé :
Un mari souvent absent. Un métier qui ne l'épanouit guère. Un quotidien banal. Colombe Barou est une femme sans histoires. Comment imaginer ce qui l'attend dans le charmant appartement où elle vient d'emménager ?
A l'étage supérieur, un inconnu lui a déclaré la guerre. Seule l'épaisseur d'un plancher la sépare désormais de son pire ennemi... Quel prix est-elle prête à payer pour retrouver sommeil et sérénité ?

 

Colombe vient d'emménager dans un très bel appartement. Elle est heureuse de pouvoir s'y installer avec son mari et leurs enfants. Colombe est une bonne mère de famille, qui travaille à mi-temps. Elle occupe ses journées avec son travail, puis elle s'occupe de la maison et de ses enfants, son mari étant souvent absent Seulement, la nuit, son voisin du dessus fait beaucoup de bruit, mettant les nerfs de Colombe petit à petit à rude épreuve. Mais son voisin est plus malin que Colombe ne le pense. Elle se fait passer pour folle auprès de son mari, de ses enfants...

 

C'est déjà le troisième roman de cette auteur que je lis. J'ai beaucoup aimé celui-ci. J'ai aimé l'intrigue, l'histoire. Tatiana de Rosnay a un vrai talent d'écriture !

 

Ce roman est digne d'un thriller psychologique. Le suspens est au rendez-vous, pour mon plus grand plaisir. J'ai échafaudé des hypothèses, j'ai imaginé ce qui pourrait se passer à tel moment et tout ce que je pensais s'est avéré faux. L'auteur a su me surprendre tout au long de ce roman. J'ai été absorbée par l'intrigue, je voulais en connaître au plus vite le dénouement. La fin m'a surprise, dans le bon sens.

 

Concernant les personnages, on suit donc principalement Colombe. Colombe est une jeune femme sensible. Je me suis attachée à elle. Elle subit un véritable harcèlement psychologique de la part de son voisin. Peu à peu, on sait de plus en plus de choses sur ce voisin, ses intentions, jusqu'où va sa folie.

Tatiana de Rosnay a un véritable talent pour donner de la dimension à ses personnages. Car en plus de suivre l'intrigue principale - l'histoire de Colombe et son voisin - on suit Colombe et son mari. Leur voisin mettra à rude épreuve leur couple.

 

En conclusion, encore un très bon roman de Tatiana de Rosnay, à la limite du thriller psychologique. Une intrigue très prenante. Je ne me suis pas ennuyée une seconde ! Un roman à découvrir !
Pour ma part, je vais continuer à découvrir cette auteur. J'ai d'ailleurs appris que deux de ses romans ne sont plus disponibles actuellement. Dommage !

 

Le Livre de Poche, 282 pages, 6.50 euros

 

Ce roman a été lu dans le cadre d'une Lecture Commune organisée par de-pages-en-pages sur Livraddict. Merci à toi pour cette belle découverte !!
Voici les autres participants : tinelire ;  stellade ; licorne ; Grizelda ; reveline ; nane42

 

Ce livre fait également partie du Défi La Plume au Féminin

La Plume au f minin2

Repost 0
Published by mimigogotte-et-les-livres - dans Littérature francaise
commenter cet article
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 14:58

des vents contrairesRésumé :

Depuis que sa femme a disparu sans jamais faire signe, Paul Andersen vit seul avec ses deux jeunes enfants. Mais une année s'est écoulée, une année où chaque jour était à réinventer, et Paul est épuisé. Il espère faire peau neuve par la grâce d'une retour aux sources et s'installe alors à Saint-Malo, la ville de son enfance. Mais qui est donc Paul Andersen ? Un père qui, pour sauver le monde aux yeux de ses enfants, doit lutter sans cesse avec sa propre inquiétude et contrer, avec une infinie tendresse, les menaces qui pèsent sur leur vie.

 

Paul Anderen a deux enfants. Il y a un an, sa femme a disparu du jour au lendemain. Depuis, plus aucune nouvelle d'elle. Une enquête avait été ouverte, puis vite bouclée. Tout le monde pense que Sarah est partie car elle en avait marre de sa vie. Paul est cependant persuadé qu'elle ne serait jamais partie comme cela, laissant derrière elle ses enfants. Il souffre et décide de retourner dans la ville où il a grandit, à Saint-Malo. Il souhaite retrouver un équilibre pour lui et ses deux enfants, malgré l'absence et l'ignorance qui les rongent.

 

Cela fait longtemps que ce livre est dans ma PAL. J'ai donc organisé une Lecture Commune pour l'en sortir.
Ce n'est pas le premier livre que je lis d'Olivier Adam. J'avais beaucoup aimé Je vais bien, ne t'en fais pas et beaucoup moins A l'ouest. Je ne savais donc pas à quoi m'attendre avec celui-ci. Eh bien je dois dire que j'ai été emportée dès les premières pages par l'histoire, par l'écriture.

 

L'écriture est fine, sensible. L'auteur fait beaucoup de métaphores, ce qui ne m'a pas déplu. Le sujet est triste, mais on ne rencontre aucune pitié, aucun apitoiement ni pathos dans l'écriture.

C'est vrai que le roman est lent, malgré son petit nombre de pages, mais paradoxalement ça ne m'a pas dérangé. J'ai encore plus savouré cette histoire.


L'intrigue est plutôt simple et je l'ai trouvée bien exploitée. Je m'attendais cependant à ce que Sarah soit beaucoup plus présente "physiquement" dans l'intrigue. Mais il s'avère que l'on suit avant tout la vie de Paul et ses enfants, leur reconstruction, leurs interrogations, qui sont nombreuses et se succèdent.
La révélation du sort de la mère apparaît pratiquement à la fin du récit. Et c'est de nouveau un coup dur pour Paul et sa famille. Tant qu'ils ne savaient pas, il y avait toujours un espoir, même infime, de la voir revenir...

 

En conclusion, j'ai passé un bon moment avec ce roman. Il m'a fait réfléchir sur la valeur de la vie, sur le fait que tout peut basculer d'un moment à l'autre. Et même si j'ai fini ma lecture depuis quelques jours déjà, je continue à pense à Paul et ses enfants.
Des vents contraires m'a réconciliée avec Olivier Adam, je vais donc sûrement continuer à explorer ses romans.

 

Points, 283 pages, 7 euros

 

Ce roman a été lu dans le cadre d'une Lecture Commune que j'ai organisé sur Livraddict. Voici les autres participants : Alison Mossharty ;
Merci à vous !

Repost 0
Published by mimigogotte-et-les-livres - dans Littérature francaise
commenter cet article
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 19:58

euxsurlaphotoRésumé :
Une petite annonce dans un journal comme une bouteille à la mer : Hélène cherche la vérité sur sa mère, morte lorsqu'elle avait trois ans. Son seul indice : deux noms sur une photographie retrouvée dans des papiers de famille. Une réponse arrive : Stéphane a reconnu son père.
Commence alors une longue correspondance, parsemée de détails, d'abord ténus puis plus troublants. Patiemment, Hélène et Stéphane remontent le temps, dépouillant des archives et cherchant dans leur mémoire. Peu à peu, les histoires se recoupent, se répondent, formant un récit différent de ce qu'on leur avait dit.

 

Hélène cherche la vérité sur sa mère qui est morte alors qu'Hélène avait seulement trois ans. Hélène, alors âgée maintenant d'une trentaine d'années, trouve une photo où deux noms y sont inscrits. Elle publie une petite annonce dans un journal afin d'en savoir plus. Stéphane lui répond, il a identifié son père sur la photo. Commence alors une correspondace, qui les mènera vers la vérité.

 

C'est un roman en grande majorité épistolaire que j'ai beaucoup aimé. La photographie y tient une grande place. En effet, c'est grâce aux photos retrouvées que l'enquête sur leur passé avance. La vérité se dévoile peu à peu. Chaque photographie est décrite très précisément. J'ai eu à chaque fois l'impression d'avoir la photo sous les yeux.

 

Je me suis attachée aux deux personnages principaux Hélène et Stéphane. Je les ai trouvés touchants. J'ai pris plaisir à suivre leur rencontre, leur rapprochement, leur enquête pour enfin découvrir la vérité.

 

Ce roman amène une vraie réfléxion sur ce que les parents laissent à leurs enfants, sur les secrets de famille et leurs conséquences.

 

En conclusion, un très beau roman, qui se laisse lire avec plaisir. Un roman que j'ai beaucoup aimé. Je ne peux que vous conseiller de le découvrir !

 

Arléa, 1er Mille, 274 pages, 19 euros

Repost 0
Published by mimigogotte-et-les-livres - dans Littérature francaise
commenter cet article
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 19:58

poète et paysanRésumé :

Ça a commencé comme une plaisanterie. On a beaucoup ri, on s'est embrassés, c'était doux, c'était chaud, j'étais bien, je n'avais jamais été aussi bien de ma vie.

Je ne suis redescendu du ciel que le lendemain matin, par l'escalier, titubant de bonheur. Naïf, je pensais que, désormais, j'allais être heureux pour toujours.

Avant d'avoir repris mes esprits, j'avais décidé de reprendre la ferme de son père.

Quand on est amoureux, on devient un peu fou, et comme je l'étais déjà un peu avant, j'étais capable de tout. Son père aurait été poissonnier, je reprenais la poissonnerie.

 

Il y a encore six mois, le narrateur (dont on ne connaît pas le prénom) était étudiant à Paris et préparait son entrée à l'Institut des Hautes Études Cinématographiques. Il se retrouve maintenant dans une ferme à Monchy dans le Pas de Calais. En effet, les parents de sa petite amie ont une ferme. Personne ne veut reprendre l'exploitation, elle sera donc vendue. A moins que le narrateur la reprenne. Par amour, il va troquer ses beaux costumes contre une paire de bottes boueuses et un pull-over troué. Mais sa petite amie était tombée amoureuse d'un étudiant élégant, pas d'un fermier...

 

C'est un très court roman que j'ai beaucoup aimé. On découvre à travers les yeux du narrateur la vie à la campagne. Ce livre est plein de petites scènes drôles, ou touchantes, notamment quand le narrateur se rend compte que la flamme s'éteint entre lui et sa fiancée. J'ai beaucoup aimé l'écriture de Jean-Louis Fournier. Les chapitres courts rendent la lecture encore plus fluide et agréable. Je n'ai pas vu les pages se tourner.

 

Le narrateur a tout de même du mal à se séparer de sa vie d'avant. Il continue à écouter de la musique classique, à se cultiver. Il en viendrait presque à regretter son école, les opportunités qu'il aurait pu avoir. Et je le comprends, lui qui avait tant d'ambitions dans le monde du cinéma, se retrouve dans une ferme loin de sa petite amie, qui ne revient que le week-end de Paris où elle suit ses études en psychologie. Il fait pourtant tout pour s'intégrer dans sa belle-famille. Mais la vie à la ferme ne va pas durer très longtemps.

 

En conclusion, j'ai passé un très bon moment avec ce livre, c'est une lecture légère mais à la fois touchante. J'ai apprécié l'écriture, simple et poétique.

Je ne peux que vous le conseiller !

 

Le Livre de Poche, 120 pages, 5.50 euros

 

Ce livre fait partie d'une Lecture Commune organisée par litterature_et_chocolat sur Livraddict. Merci à toi pour cette très belle découverte !

Voici les autres participants : litterature_et_chocolat ; Emisa ; Plumisa ; Ellcrys

Repost 0
Published by mimigogotte-et-les-livres - dans Littérature francaise
commenter cet article
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 20:05

c est pour ton bien1Résumé :

La jeune mère voulait que Charlotte incarne l'inverse de tout ce qu'on avait pu lui marteler sans répit, dans son école en uniforme. Sa fille ne serait pas réduite à donner l'illusion d'être subtile sans l'être, à avoir les ongles peints et la peau veloutée, à rire en silence sans dévoiler ses dents parce que c'est plus raffiné. Charlotte serait une femme que l'on écoute pour autres choses que pour ses problèmes de cheveux et de dîner trop cuit, une femme respectée pour elle et non pour son mari brillant, une femme qui prend des décisions sans demander la permission à Dieu. Sa fille deviendrait ce qu'elle aurait aimé être elle, si son ventre ne l'avait pas surprise. Une Marie Curie sans Pierre.

 

Je remercie Ys du site NewsBook ainsi que les éditions Mercure de France pour m'avoir fait confiance lors de ce partenariat.

 

Lili, une jeune femme, a toujours vécu dans une famille à l'éducation très stricte et religieuse. Alors quand elle tombe enceinte alors qu'elle est encore mineure, c'est le choc pour ses parents. Ses parents sont contre l'avortement. Elle se retrouve donc isolée à l'étage en attendant l'accouchement, afin que personne sache ce qu'il se passe, surtout pas sa jeune soeur, qui pourrait prendre le mauvais exemple sur elle. Quand Charlotte naît, Lili est rejetée de chez elle. Elle s'en va donc pas très loin de chez ses parents, élever sa fille. Sa mère subvient tout de même à ses besoins financiers.  Lili ne veut pas éduquer sa fille comme ses parents l'ont fait. Lili et Charlotte feront un couple fusionnel. Mais Lili, à force de vouloir bien faire, va malgré elle, imiter l'éducation de ses parents.

 

C'est un très beau roman qui nous est livré. Un très beau roman qui décrit avec brio les relations familiales, souvent complexes. On suit de très près la relation qui s'installe entre Charlotte et Lili. Plus sa fille grandit et plus Lili en fait une sorte de prisonnière. C'est que Lili n'a plus que sa fille, elle s'est coupée peu à peu du monde extérieur.

 

L'écriture est douce et m'a emportée très vite dans l'univers de Lili. Les chapitres sont courts, ce qui facilite la lecture.

 

Du côté des personnages, je me suis attachée à Lili, à son histoire. Cependant, je trouve que les personnages ne sont pas assez creusés. J'aurais apprécié en savoir plus sur leur vie, sur le ressenti de Charlotte, qui malgré elle se retrouve emprisonnée par sa mère.

 

En conclusion, un roman qui fait réfléchir, que j'ai beaucoup aimé malgré le fait que les personnages ne sont pas assez développés à mon goût. Je le vous conseille cependant, car l'écriture est magnifique, douce et qu'Alma Brami a un vrai talent pour décrire les relations familiales.

 

Mercure de France, 195 pages, 15 euros

Repost 0
Published by mimigogotte-et-les-livres - dans Littérature francaise
commenter cet article
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 14:18

les fourmisRésumé :

Le temps que vous lisiez ces lignes, sept cents millions de fourmis seront nées sur la planète. Sept cents millions d'individus dans une communauté estimée à un milliard de milliards, et qui a ses villes, sa hiérarchie, ses colonies, son langage, sa production industrielle, ses esclaves, ses mercenaires... Ses armes aussi. Terriblement destructices.

Lorsqu'il entre dans la cave de la maison léguée par un vieil oncle entomologiste, Jonathan Wells est loin de se douter qu'il va à leur rencontre.

A sa suite, nous allons découvrir le monde fascinant de ces "infraterrestres", au fil d'un thriller unique en son genre, où le suspense et le mystère reposent à chaque page sur les données scientiques les plus rigoureuses.

 

Je trouve que la quatrième de couverture ne dit pas grand chose de ce qu'il se passe dans ce livre. Je l'ai donc commencé sans savoir à quoi m'attendre. J'ai été surprise et j'ai beaucoup aimé !!

 

Dans ce roman, on suit Jonathan et sa famille. Jonathan vient d'hériter de la maison de son oncle Edmond Wells. Il décide d'en apprendre un peu plus sur son oncle, dont il n'a pas beaucoup de souvenirs... Et puis dans la maison, il y a une mystérieuse cave qui cache bien des secrets.

En parallèle, on suit les aventures de fourmis.

Les aventures des humains et des fourmis sont alternées et se rejoignent à la fin. J'ai apprécié ce système de narration. En effet, cela provoque du suspens et les pages se sont tournées toutes seules tellement j'avais envie de connaître le dénouement.

 

Tout au long du roman il y a des passages de l'Encyclopédie du savoir relatif et absolu écrit par Edmond Wells. J'ai trouvé ces passages très intéressants et on apprend beaucoup de choses, tant sur les fourmis que sur les relations humaines. J'ai beaucoup aimé la connotation scientifique de ce roman (je fait des études scientifiques, ça a peut-être joué...).

 

Du côté de l'intrigue, je l'ai trouvé très bien menée. L'auteur sait donner juste les informations qu'il faut pour nous faire réfléchir, pour qu'on puisse développer notre imaginaire (surtout concernant la mystérieuse cave). Ce n'est qu'à la fin que l'on comprend vraiment ce qu'il se passe. Pendant tou le livre, on reste dans le flou. Le dénouement m'a surprise, dans le bon sens. Je ne m'attendais pas du tout à cela. J'ai beaucoup aimé les personnages, humains ou fourmis.

 

En conclusion, j'ai beaucoup aimé, tant le fond que la forme. C'est mon premier roman de Bernard Werber. J'ai déjà prévu de continuer la Saga des fourmis et de lire les autres livres de l'auteur !

 

J'aimerais terminer par une petite citation que j'ai beaucoup aimé et qui fait réfléchir (page 274):

"VIEILLARD : En Afrique, on pleure la mort d'un vieillard plus que la mort d'un nouveau-né. Le vieillard constituait une masse d'expérience qui pouvait profiter au reste de la tribu alors que le nouveau-né, n'ayant pas vécu, n'arrive même pas à avoir conscience de sa mort.

En Europe, on pleure le nouveau-né car on se dit qu'il aurait sûrement pu faire des choses fabuleuses s'il avait vécu. On porte par contre peu d'attention à la mort du vieillard. De toute façon, il avait déjà profité de la vie."

Edmond Wells,

Encyclopédie du savoir relatif et absolu

 

Le Livre de Poche, 306 pages, 6 euros

 

Ce livre a été lu dans le cadre d'une Lecture Commune organisée sur Livraddict. Voici les autres participants :

Mia - Karya - LIZI - Auudrey - Pomm - Bavardelik - Luna - Mayella - Antomilna - stellade - (isallysun)

 

Cette lecture fait également partie du Challenge des 100 livre préférés des blogueurs (numéro 15) ! Merci Crouton, c'est grâce à toi et ton challenge que j'ai découvert ce roman !!

 

challenge100livrespreferes

Repost 0
Published by mimigogotte-et-les-livres - dans Littérature francaise
commenter cet article
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 20:27

non stopRésumé :

9 septembre 2012, Manhattan

Un homme ordinaire reçoit une enveloppe anonyme et se met à marcher en direction du métro. A peine s'est-il arrêté sur le quai de la station qu'il explose, semant la mort autour de lui. Très vite, les explosions de ce genre se multiplient à une allure folle.

Sam Pollack et Liz McGeary, les deux agents chargés de l'enquête, doivent ademttre qu'ils sont confrontés à une attaque terroriste d'une envergure inédite. Une attaque non revendiquée et d'autant plus difficile à contrer qu'elle transforme des innocents en bombes humainesd, faisant d'eux les agents de ce scénario apocalyptique.

Tous se sont vu implanter un pacemaker piégé dans les deux dernières années. Tous reçoivent une enveloppe et se mettent à marcher. S'ils s'arrêtent, la charge explosive se déclenche. Où qu'ils soient. Quels que soient leur sexe, leur âge et leur couleur de peau.

 

Deux jours avant l'inauguration du Mémorial du World Trade Center qui va se dérouler le 11 septembre 2012, une vague d'attentats a lieu aux Etats-Unis. Des civils se mettent à marcher et explosent dès qu'ils s'arrêtent. On les appelle les "Death Walkers". Qui se cache derrière tout ça ?

 

On suit donc la série d'attentats qui a lieu, l'enquête, les nombreux rebondissements. Je dois dire que j'ai adoré ce thriller ! L'histoire est très prenante et le suspens est au rendez-vous. Cette histoire contient une foule de personnages : hommes d'Etat, policiers, civils. Mais l'histoire tend à se concentrer tout de même sur Sam Pollack.

 

J'ai adoré l'écriture de l'auteur, la manière dont il a découpé les chapitres. En effet, les chapitres sont agencés à la manière d'un film. C'est-à dire que l'on suit l'action à plusieurs endroits différents selon les chapitres. Cela donne un vrai dynamisme au livre, les pages se sont tournées toutes seules.

 

En ce qui concerne les personnages, certes ils sont nombreux, mais ils sont décrits avec ce qu'il faut pour qu'on puisse les imaginer autant physiquement que moralement. J'ai apprécié qu'au début du roman il y ait un glossaire des principaux protagonistes avec leurs noms et leurs fonctions. Cela m'a permis de m'y retrouver au début du roman. Mais quand on est en plein dedans, on n'a plus besoin de glossaire, on sait qui a quel rôle. A la fin du roman, on trouve aussi un glossaire des sigles utilisés dans le roman. Ces sigles concernent les différents bureaux/agences de l'Etat. C'est une vraie aide à la compréhension.

 

Pour ce qui est de l'intrigue, c'est une affaire très intéressante, complexe et aux multiples rebondissements. Je ne me suis pas ennuyé une seconde ! On sent un vrai travail de recherche de la part de l'auteur sur les lieux, les différentes institutions mais aussi sur les relations entre les pays et bien d'autres points encore. Ce roman est très bien documenté. J'ai beaucoup apprécié car cela a rendu l'histoire très crédible !

 

Pour conclure, j'ai beaucoup apprécié ce thriller très complet. Malgré son volume, il se laisse lire sans difficulté et les pages se tournent très vite. Je ne peux que vous conseiller sa lecture ! Par contre je ne comprends pas pourquoi ce thriller est classé en Jeunesse, nombre de personnes peuvent passer à côté de ce thriller et c'est bien dommage. Pour ma part, je vais aller voir les autres romans de l'auteur.

 

Black Moon, Hachette, 667 pages, 18 euros

 

Cette lecture fait partie d'une lecture commune organisée sur Livraddict.

Pour voir les billets des participants, c'est par ICI


Cette lecture fait aussi partie du Challenge Jeunesse/Young Adult et du Challenge Black Moon.

 

challenge-jeunesse-2  challenge-blackmoon

Repost 0
Published by mimigogotte-et-les-livres - dans Littérature francaise
commenter cet article
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 16:13

tout tout de suiteRésumé :

 

Vous qui entrez ici, laissez toute espérance. Ce livre est une autopsie : celle de nos sociétés saisies par la barbarie.

En 2006, après des mois de coups tordus et d'opérations avortées, une petite bande de banlieue enlève un jeune homme. La rançon exigée ne correspond pas en rien au milieu plutôt modeste dont ce dernier est issu. Mais le choix de ses agresseurs s'est porté sur lui parce que, en tant que Juif, il est supposé riche. Séquestré vingt-quatre jours, soumis à des brutalités, il est finalement assassiné.

Les auteurs de ce forfait sont chômeurs, livreurs de pizzas, lycéens, délinquants. Certains ont des enfants, d'autres sont encore mineurs. Mais la bande est soudée par cette obsession morbide : "Tout, tout de suite."

 

Le "conte de faits" de Morgan Sportès relate une histoire vraie. En 2006, un citoyen français de confession juive a été enlevé par un citoyen français d'origine ivoirienne car il était juif, et donc supposé riche. Une dizaine de jeunes hommes mais aussi des filles sont impliqués dans cette affaire. La presse les a surnommés le "gang des barbares".

 

Dans ce roman très documenté, à l'écriture très précise, Elie est le jeune torturé à mort. Le chef de ce "gang" est appelé Yacef.

On suit cette bande de jeunes de Bagneux et de Bobigny depuis les débuts : quelques tentatives d'enlèvement ratées, puis enfin celui d'Elie. On suit la séquestration, la torture d'Elie mais aussi l'organisation, plus que foireuse, de cet enlèvement. Yacef perd peu à peu le contrôle de son plan.

 

Ce récit fait froid dans le dos. C'est un récit coup de poing dont l'écriture m'a envoûtée pendant toute ma lecture. Le ton employé se contente juste de rapporter les faits et leur chronologie. Pas d'apitoiement, pas d'écriture larmoyante ni de compassion. C'est surement cela que j'ai apprécié. J'ai aimé le roman en lui même.

 

Avant de commencer le roman, on en connaît déjà l'issue : Elie va mourir. Cela nous permet donc de nous concentrer sur chaque mot, chaque détail.

 

J'éprouve un peu de mal à en parler, à exprimer mon ressenti. Peut-être parce que je sais que cela s'est passé en vrai, malheureusement. Il en ressort tout de même que j'ai beaucoup aimé ce roman, le ton général.

 

Fayard, 384 pages, 20.90 euros

 

 

Cette lecture fait partie du Défi de Noël 2011 !!

défi noel 2011

Repost 0
Published by mimigogotte-et-les-livres - dans Littérature francaise
commenter cet article
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 09:55

syngué sabourRésumé :
En Afghanistan peut-être ou ailleurs, une femme veille son mari blessé. Au fond, ils ne se connaissent pas. Les heures et les jours passent tandis que la guerre approche. Et la langue de la femme se délie, tisse le récit d'une vie d'humiliations, dans l'espoir d'une possible rédemption.

 

 

 Ce roman se déroule sur fond de guerre. Une femme se confie à son mari, elle lui révèle tous ses secrets.

 

Son mari est sa syngué sabour :  

 « Tu sais, cette pierre que tu poses devant toi… devant laquelle tu te lamentes sur tous tes malheurs, tout tes souffrances, toutes tes douleurs, toutes tes misères… à qui tu confies tout ce que tu as sur le cœur et que tu n’oses révéler aux autres… » […] »Tu lui parles, tu lui parles. Et la pierre t’écoute, éponge tous tes mots, tes secrets, jusqu’à ce qu’un beau jour elle éclate. Elle tombe en miettes. » (p.79) cette citation résume très bien le livre.

 

J’ai bien aimé ce roman. L’écriture est belle. C’est un livre court, vite lu.

 

Je n’ose pas trop en dire de peur de révéler trop de choses. C’est un récit fort, où la femme se rebelle, ose enfin parler, dans ce pays où apparemment la femme n’a pas son mot à dire.

 

Folio, 138 pages, 5.60 euros

 

 

Ce livre fait partie du Défi de Noël 2011

défi noel 2011 

Repost 0
Published by mimigogotte-et-les-livres - dans Littérature francaise
commenter cet article
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 12:46

le coeur dune autre tatiana de rosnayRésumé :
Bruce, un quadragénaire divorcé, un peu ours, un rien misogyne, est sauvé in extremis par une greffe cardiaque. Après l’opération, sa personnalité, son comportement, ses goûts changent de façon surprenante. Il ignore encore que son nouveau cœur est celui d’une femme.

Mais quand ce cœur s’emballe avec frénésie devant les tableaux d’un maître de la Renaissance italienne, Bruce veut comprendre.
Qui était son donneur ?
Quelle avait été sa vie ?
Des palais austères de Toscane aux sommets laiteux des Grisons, Bruce mène l’enquête.
Lorsqu’il découvrira la vérité, il ne sera plus jamais le même…

 

 

Le roman s’ouvre sur un portrait de Brice, qui préfère qu’on l’appelle Bruce. C’est un homme au caractère assez particulier. On apprend très vite qu’il a un problème de santé, on ne sait pas encore exactement de quoi il s’agit. Une partie de tennis avec son ami a tout déclenché : les visites chez le médecin, les examens, le diagnostic : un grave problème au cœur, seul une greffe peut le sauver.
Après un faux espoir d’un greffon qui lui a été annoncé puis finalement non disponible, la greffe a lieu. C’est une réussite.
Puis plusieurs signes apparaissent, montrant que Brice a changé depuis la greffe : il devient gaucher alors qu’il était droitier, il se découvre une passion pour le ménage et bien d’autres choses… Avoir le coeur d'un autre peut-il changer notre comportement ?
Il parle de ses doutes à son médecin, qui lui conseille de voir la psychologue du service de cardiologie.
Il entreprend donc des recherches seul, de son côté pour savoir d’où provient son cœur.
Une aventure qui nous emmène en Italie, puis en Suisse.

 

J’ai adoré ce roman ! C’est le premier que je lis de cette auteur. J’en ai pourtant d’autres de cette auteur dans ma wish-list depuis longtemps ! Je pense que je ne vais pas tarder à les acheter.


C’est une histoire touchante qui nous est racontée. Le roman est très bien écrit, sans longueurs, sans descriptions interminables, juste ce qu’il faut. Les personnages sont très bien faits et attachants. J'ai beaucoup aimé Brice d'ailleurs, on sent son évolution par rapport à sa vie d'avant la greffe. Le roman se lit tout seul !
L’épilogue est magnifique, je ne m’y attendais pas du tout !

 

L'édition Le Livre de Poche contient deux jolies préfaces dont une de l'auteur, que j'ai lues et que je trouve très intéressantes.  


C’est une auteur de talent, à découvrir si vous ne la connaissez pas. Pour ma part, je vais vite me procurer ses autres romans !


Le Livre de Poche, 281 pages, 6.50 euros


 

Ce roman fait parti du Défi littéraire de Noël 2011

 

défi noel 2011

 

 

 

 

Repost 0
Published by mimigogotte-et-les-livres - dans Littérature francaise
commenter cet article

Présentation

  • : mimigogotte et les livres
  • mimigogotte et les livres
  • : Quelques mots sur les livres lus, aimés ou pas, finis ou abandonnés... Retrouvez-moi aussi sur instagram : mimigogotte
  • Contact

En ce moment, je lis ...

Recherche

Les Challenges

 

 

 

challenge-blackmoon

illimité
2 livres lus

 

 

challenge100livrespreferes

illimité
2/100 titres lus    

Archives